vendredi 28 novembre 2008

A la recherche du temps ... (Mois - 5).

Ö temps, suspends ton vol, et vous heures propices, suspendez votre cours. (Lamartine)
Les entrainements d'endurance prennent énormément de temps, nous sommes tous confrontés à la problématique du temps qui passe vite, très vite et trop vite. Pour ma part c'est un problème à deux dimensions.

- La première dimension : comment concilier la vie familial, la vie professionnel et la vie personnel (il n'y a pas que le sport dans la vie :) ? => trouver du temps pour s'entrainer.
Ma première solution était de revenir du travail en courant, mais je me suis rendu compte qu'au niveau logistique c'est pas très top il faut laisser ses affaires puis revenir les prendre le lendemain, finalement, je préfère rentrer rapidement en vélo (échauffement) puis aller courir après. Et à l'époque je n'avais pas pensé au temps de repos.

- La deuxième dimension : comment optimiser le temps de repos pour ne pas être en surentrainement, ne pas abimer son corps et supporter des charges importantes d'entrainement. Dans mon cas, mon tendon d'Achille ne peut supporter deux jours d'entrainement de suite. J'ai une légère tendinite qui disparaisse avec le repos. Et je n'ai pas envie de porter des manchons Boosters :).

Pour résoudre ce problème à deux dimensions. Une mes solutions consiste à se lever très tôt et faire des sports d'endurance différents. Comme physiologiquement je suis un grand dormeur (il me faut 8h de sommeil), je me lève tôt qu'une fois par semaine pour nager en matinée et courir en soirée.

Une autre solution consiste à s'entrainer durant la pause déjeuner. Je pense que beaucoup de personnes courent à la pause déjeuner, je vois souvent des joggeurs dans ces horaires. Mais comment font-ils pour se laver? Ont-ils des douches en entreprise? Après la course à pied je dégouline de sueur partout et je dois absolument prendre une douche.
Aujourd'hui j'ai testé l'entrainement à midi, après avoir avalé une banane et quelques biscuits diététique je suis allé à la piscine à deux pas de la tour Eiffel (j'ai la chance d'avoir une piscine à 5 min de vélo de mon travail). J'ai effectué 1,5 km en 39 min à 172 puls de moyenne (j'ai impression de ne pas progresser). Puis après j'ai pris un copieux déjeuner.

Mes astuces pour instant :
- me lever tôt pour aller nager et courir le soir
- utiliser la pause déjeuner pour aller nager et courir le soir
En faisant ces optimisations, j'arrive à placer des entrainements d'endurance supplémentaires tout en préservant mes jambes.

Comment faites-vous pour trouver du temps?

11 commentaires:

Cyril a dit…

Cher karatekoud, tu touches avec ton billet un de mes centres d'intérêt : la gestion du temps (notre seule richesse ici-bas) et plus généralement le développement personnel. J'ai même fait une tentative de blog il y a quelques temps (http://simplessentiel.wordpress.com/)... mais j'ai abandonné car j'ai fait un choix ... et c'est en faisant des choix (des arbitrages) qu'on arrive à mieux gérer son temps.
Je peux te conseiller un blogeur américain très connu Leo Babauta, qui fait du triathlon d'ailleurs et dont le principe est de simplifier au maximum sa vie et éliminer les choses inutiles. Ainsi on se dégage du temps pour l'essentiel(http://zenhabits.net/)
C'est aussi l'histoire des big rocks ... que je peux te raconter si tu veux...
Par contre j'ai une question : est ce que tu te lèves tous les jours à la même heure ou tu changes (pour la piscine du matin) ?

Karatekoud a dit…

Je trouve que ton blog "simple et essentiel" est bien sympathique, très intéressant et instructif. Je suis également intéressé par le développement personnel ciblé sur les aspects de communication, de gestion de la parole en public et de la psychologie (interpersonnel, interpersonnel, social).
Je veux bien que tu me racontes l'histoire des big rocks ! (je sais si ça une relation avec des gros cailloux, des petits cailloux et du sable).
Pour les jours de la semaine, oui je me lève toujours à la même heure. Sauf une journée assez tôt pour aller à la piscine. Je ne fait qu'un entrainement tôt par semaine. => un rapport avec big rock? :)

Fran a dit…

Encore tu n'as pas des fils... Ça serait encore plus difficile la concilliation travail- sport- fills- femme. Tu comprends? Oui, 4 facteurs qui se mélangent comme l'eau et l'huile.
Je pense qu'il faut donner le temps pour chaque facteur, et encore le week-end en changeant le facteur travail par le facteur amis.
La solution se trouve à la recherche de l'équilibre pour chaque facteur, équilibre, mais pas équitemporalité...

Cyril a dit…

Oui c'est les gros cailloux ... je vois que tu connais tes classiques ...

Sia a dit…

J'ai eu le même problème que j'ai tenté de résoudre à ma façon.
J'ai testé les entrainements avant le travail : Pour moi c'est impossible de me lever plus tôt pour courir, je ne suis pas efficace, il me faut un échauffement plus long et je suis stressé par l'heure qui avance.
Les entrainements à midi sont impossibles également faute de temps et surtout parce que je n'ai pas de douches au travail.
Je ne peux donc courir que le soir.
Que faire alors ?
Et bien j'ai décidé de lâcher mes autres passions (qui font ce qu'elles peuvent pour s'incruster à nouveau dans mon planning) histoire de boucler mon objectif CAP (un marathon).
Si je fais plus de 3h à mon marathon (ce qui sera très certainement le cas), j'abandonne la CAP au profit d'une autre passion, non par désintérêt, mais parce qu'il faut un temps pour tout.

Karatekoud a dit…

Sia: oui il faut faire choix, mais des fois, si tout ce qu'on fait est passionnant c'est dur de laisser tomber un passion.

Fran: l'équilibre implique qu'on retire un peu quelque part et l'ajoute d'autre part. Il faut faire des concessions pour arriver à l'équilibre :).
Par exemple je ne regarde jamais la TV, ça me permet d'aller blogger sur internet :) et trouver le temps pour faire d'autres activités. Au final n'est-on pas obligé de remplacer une chose par une autre? Ou éliminer au maximum les choses inutiles comme Leo Babauta

Cyril : je me rappelle qu'il y a des gros cailloux, des petits cailloux, et de leur organisation mais je me rappelle plus précisément l'histoire. Tu peux nous faire un billet dessus avec une touche de style de vie de course à pied? :)

coureuse08 a dit…

Franchement je ne comprends pas pourquoi les boosters n'ont pas plus d'adeptes avec leur si belle allure lol! Pour Noël ils ont prévu d'en faire des vert et rouge... Plus sérieusement, ils doivent exister dans des couleurs plus discrètes mais pour ma taille c'est tout ce qu'ils avaient. Je vais d'ailleurs demander à mes parents d'aller vérifier pour que j'évite de ressembler à un Stroumpf cet été.

coureuse08 a dit…

Au niveau gestion du temps, c'est une autre histoire... Si j'ai commencé à courir c'est, qu'en partie, du temps j'en avais. Mais après, une fois que le virus était pris et que mes objectifs étaient plus ambitieux, il a fallu s'organiser: cet été j'allais travailler en vélo et je rentrais à toute vitesse le soir pour aller courir, m'étirer, me doucher et préparer à manger... mon conjoint rentrant tard, cà aide! Pour les longues distances je les case le samedi matin mais cet été j'ai dû me lever super tôt, donc couper dans mes heures de sommeil, pour aller m'entrainer et pas rentrer trop tard après. Par contre la vie sociale en a pris un coup car je devais décliner la plupart des invitations pour cause d'entraînement...
Il y a 2 ans j'avais opté pour courir sur l'heure du déjeuner car il y avait des douches sur mon lieu de travail mais j'avais remarqué que ces entraînements étaient moins efficaces que le soir. Donc oui il faut faire l'équilibriste tout le temps mais cà vaut le coup!

Karatekoud a dit…

Peut être qu'il existe d'autre marque que Booster pour les manchons.

Oui, ça vaut le coup d'essayer de faire l'équilibriste, pour instant je ne regrette pas d'avoir pris le virus de la course à pied et des sports d'endurance.
Je suis d'accord avec toi, faire du sport à la pause déjeuner est beaucoup moins efficace et assez stressant il faut se dépêcher pour aller courir ou nager, puis pour aller manger ...

La meilleure solution est donc de se lever tôt mais c'est dur ... :)

keyser soze a dit…

les entrainements à la pause déjeuner pas efficaces?
Je cours tous les midis depuis un bout de temps(80km/semaine),le seul inconvénient est que je mange après avec un lance-pierre.
J'aurais plutôt tendance à être moins performant le soir après une journée de boulot.
Pas le choix de toute façon,etant également triathlète il faut caser les entrainements natation en velo,sans mettre de coté la vie de famille!

Karatekoud a dit…

Pour moi c'est pas efficace dans le sens de l'organisation. On ne peut trop se donner à fond sachant qu'il faut se nettoyer et manger après.
J'aimerais bien courir à la pause déjeuner mais pour instant je ne sais pas comment me laver après pour ne pas incommoder les gens en réunion ou les collèges :).
Comment fais-tu? Tu pourras nous détailler ton organisation pour l'entrainement de midi, ça m'intéresse énormément?