lundi 30 mars 2009

Bilan de mes entrainements. J-6

Je vais durant les prochains jours vous livrer chaque jour mes ressenties, vous faire partager mes sentiments, mes sensations, mes émotions jusqu'au jour de départ.

Nous voilà à moins d'une semaine de mon 1er marathon. Après 8 mois d'entrainement j'ai hâte d'y être, hâte d'être sur la ligne du départ, impatient d'aller courir cette course mythique, impatient de découvrir ce qu'un marathon. J'ai lu un tas de choses, j'ai entendu des tas de récits sur cette course mais je suis toujours face à l'inconnu. Me projeter sur la course me procure toujours une sensation de peur, d'angoisse mais aussi d'excitation.
Physiquement, je ne suis pas dans l'état d'aller courir, en principe c'est normal je suis au bas de ma forme afin de viser le pic ce week-end. J'ai diminué la vitesse de mes déplacements en vélo, j'utilise des pignons plus gros afin de ne pas forcer.
Je mange un peu moins de sucres lents que les autres jours, je pars sur le postulat suivant: si je mange les sucres lents trop tôt je risque d'accumuler la graisse et il ne faut au maximum 3 jours pour se recharger en glycogène.

Le sentiment qui domine ma journée est l'impatience, encore 6 jours ...

Mon entrainement est résumé sur le schéma suivant (un dessin vaut mieux que 10000 mots):


Pour moi la difficulté du marathon réside également dans sa préparation, maintenir sa motivation, faire preuve d'abnégation pour se forger un corps de coureur, surmonter les imprévus (blessure, surentrainement, maladie), surmonter les conditions météorologiques. Le joker pour ma forme, est peut-être la spiruline, je ne suis pas tombé malade depuis 6 mois?
On ne se sent jamais prêt, mais si dans la vie nous attendons d'être prêt pour faire quelque chose, nous ne ferons rien. Peu importe comment on s'est préparé, peu importe les incidents que nous avons eu, quand le jour J arrive, il faut aller au combat avec le coeur vaillant.

Je me suis entrainé durement, j'ai couru sous la pluie, sur la neige, sur le sable, sur le béton, sur la terre, sous un soleil de plomb, sous la fraicheur des arbres. J'ai découvert des endroits, des paysages extraordinaires que je n'aurais vu sans la course à pied. Même si des fois ce n'est pas évident d'aller s'entrainer mais seuls les images positives jaillissent dans ma tête quand je me remémore de ces 8 précédents mois. Tout s'est passé très vite mais aussi très lentement, les longues sorties m'ont permis d'apprécier avec sérénité l'environnement qui m'entoure, de me découvrir, d'apprécier ma propre compagnie, de savourer chaque seconds, chaque minutes, chaque heure sans me stresser. La course à pied est devenu un moment de calme, de relaxation, même si mon corps est soumis à de rude contraintes.
Courir me permet d'être dans ma bulle, d'être dans un autre espace temps. Courir me permet de sentir mon cœur battre, de me sentir respirer, de sentir mon corps, de me sentir exister, de me sentir vivre ...

Les souffrances physique et morale, comme les blessures, les douleurs, la solitude, le froid, la faim, la soif m'ont rendu plus solidaire, plus compréhensible, plus à l'écoute des gens dans le besoin. Ces 8 mois d'entrainements ont transformé mon corps mais aussi transformé ma pensée. Comme le dit Dean Karnazes : "making me - I hope - a better man".

8 commentaires:

Yoann a dit…

Merci pour cet article très intéressant. Je n'ai pas encore commencé mon plan d'entraînement marathon, même si je cours déjà dans cette perspective, et je compte bien servir de ce que je lis sur tous ces blogs pour peaufiner ma préparation.
Je constate que t'as commencé très fort en septembre/octobre notamment. Pas mal de kilomètres (tu courrais avant septembre ?) et pas mal de compétitions (10km, 20km et semi), ça explique certainement ta tendinite. Qu'en penses tu ?
Si tu pouvais revenir en arrière, qu'est-ce que tu changerai dans ta préparation ?
Enfin dernière question : Tu touches des royalties sur les ventes de spiruline ? :D

stef a dit…

un seul mot "ALLEZ"
envie de lire l'article sur le récit de la course du début a LA LIGNE D'ARRIVÉE !!!!
dans tous les cas Félicitation

Karatekoud a dit…

Yoann : Je suis allé trop rapidement, j'ai commencé la course à peu près en aout. Je pense que j'ai attaqué trop rapidement les fractionnés et les séances au seuil, à chaque entrainement j'étais au max, j'étais complètement naze après chaque séance.
Oui ma tendinite est liée aux entrainements intense et le semi.
Ce que j'aurais pu changer : ne pas me forcer quand j'ai eu des douleurs au talon, et de prendre plus de repos, on ne perd pas du temps à se reposer, dans mon cas j'ai eu deux mois de flottements. Je n'aurais pas du faire le semi (ou bien le faire lentement) car l'objectif final c'est le marathon.
Maintenir son carnet de bord(avec son blog par ex.) est également important afin d'analyser ses entrainements.
Pour la spiruline ... je ne révèlerai les chiffres, je déconne, je ne touche rien :). Je pense que ça m'apporte une aide, peut être psychologique comme pour les placebos, je me dis que les quelques grammes vont permettre à mon organisme de mieux récupérer ... Je prend également la glucosamine, pareil j'espère que mes articulations seront mieux préservées :).
Quand sera ton premier marathon?

Stef : merci beaucoup !

Yoann a dit…

Je fais un test sur semi-marathon en Mai histoire de voir quelles sont mes sensations sur la distance (j'en ai déjà courrus deux il y a quelques années mais sans m'être vraiment entraînés).
Si je me sens bien je lance la prépa pour le marathon de Vannes en Octobre !

les Fugitifs a dit…

Tous nos encouragements et félicitations déjà pour cet entrainement et la belle motivation qui est la tienne - Les Fugitifs.

lavie a dit…

J'adore ce post Karatekoud!
Tu traduis bien ton ressenti!
Le sport et surtout la course à pied nous aide à être plus grand, plus fort mais bizarrement aussi plus humble.
Prendre du temps pour soi, avoir une discipline, autant sur l'entrainements que sur l'alimentation ou le repos...prendre le temps de regarder autour de soi, en fait vivre!
Depuis maintenant 4 ans que je cours, j'ai vraiment le sentiment que mon corps vit grâce au sport!
Que tu parviennes à ton objectif ultime des moins de 3h30 ou que tu fasses plus, tu as accomplis en 8 mois un travail sur toi, ton mental et sur ton corps monumental! Bravo bravo bravo quoiqu'il arrive dimanche!

Karatekoud a dit…

Yoann : pourquoi ne pas te préparer prochainement et inclure le semi comme un objectif intermédiaire?

Les Fujitifs : merci pour vos encouragements !

Lavie : merci ! Tu as tout à fait raison, plus on devient résistant, plus on devient fort, plus on devient humble, plus on devient simple, plus on devient respectueux. "Every finisher is a winner" :).

Yoann a dit…

J'ai quelques voyages de prévus en Mai/Juin, donc je ne pourrai pas m'entraîner comme il se doit dans l'optique d'un marathon.
Par contre en juillet/août/septembre je devrai avoir pas mal de temps pour faire une préparation sérieuse et être prêt en octobre !
Je pense inclure des séances de natation dans ma prépa tout comme toi. J'attends que tu nous confirmes dimanche que c'est la bonne stratégie :D