vendredi 24 octobre 2008

L'inévitable loi de Murphy. (Mois -6)

Lorsqu'on est un pratiquant de la course à pied, on est confronté en permanence à la loi de Murphy ou la loi de l'emmerdement maximum ou encore de la tartine beurée.
L'énonce de cette loi est :
"Si quelque chose peut mal tourner, alors ça tournera mal." (en v.o : If it can go wrong, it will.)
C'est pour ça que nous avons tout le temps des pépins lors des courses, si c'est pas une ampoule, c'est une crampe, une tendinite, une élongation, une déchirure ou bien c'est le dos qui coince, le genou qui grince, le talon qui est douloureux ... Donc forcément un marathon ne peut bien se passer, l'entrainement consiste à s'entrainer à supporter tous les maux possible.

Depuis des semaines je rencontre partout des gens malades, en réunion, au travail, au théâtre, en séminaire, chez les amis, ... Et tous les jours j'espère que je m'en échapperai. Mais la loi de Murphy m'a rattrapé après mon pépin au genou et au mollet, je suis tombé malade, j'ai un vilain rhume (ou grippe) : j'ai des maux de têtes, une faiblesse généralisée, des maux de gorge, des courbatures (ça doit être l'entrainement de mardi). Il se peut que les virus ont profité de ma faiblesse après mes entrainements pour m'attaquer; ils m'ont bien eu, je n'ai pas pu m'entrainer ni hier, ni aujourd'hui.
Contrairement aux blessures où on peut diversifier l'entrainement avec une autre activité, le rhume ou la grippe nous terrasse, on se rend compte qu'on est bien faible et vulnérable envers ces vilains organismes. D'un autre côté si on prend les choses philosophiquement cela permet de faire reposer son corps sans avoir à affronter le manque de dopamine, je suis tellement fatigué que je n'ai pas envie d'aller courir (je veux seulement aller m'allonger et dormir).

"L'une des solutions les plus efficaces pour contrer la loi de Murphy est de faire exactement l'inverse de ce que l'on voulait faire tout en pensant d'abord à ce qu'on voulait faire en tout premier lieu et qu'on ne fera pas puisqu'on passera directement à son inverse." (src: http://desencyclopedie.wikia.com/)
Donc dans mon cas : je veux être malade en voulant être en plein forme mais sans vouloir être en forme mais être malade en fin de compte, sans penser que je voulais être en forme !

(Les adultes infectées par le virus de la grippe ou du rhume demeurent contagieux pendant environ 6 jours alors que les enfants le sont pendant une période plus longue, allant jusqu'à 10 jours.)

2 commentaires:

Fran a dit…

C'est peut-être à cause de la baisse de tes défenses, effet sécondaire des entraînements intensifs. Moi, j'en ai souffert aussi la loi de Murphy, c'était un virus qui m'a fait tomber pendant plus d'un an.
J'éspère que pour toi, ce rhume se passera tout de suite. Courage, du jambon et du cognac très chaud, Karatekoud! :-))

Karatekoud a dit…

aujourd'hui après le trail de 26 km avorté, je suis encore plus malade qu'avant :(.
Mais après je serai encore plus fort. Tout ce qui nous tue pas nous rend plus fort :).