mercredi 15 octobre 2008

No pain, no gain ! Séance VMA. (Mois -6)

Trois jours après les 20 km, il faut absolument que j'aille courir. Tout d'abord parce que je suis en manque d'exercice (de dopamine) et puis il faut faire attention à la surcompensation. Je ne suis pas déçu de mon entrainement, j'ai vraiment souffert.
Comme échauffement je suis rentré du travail en courant, aujourd'hui j'ai battu mon précédent record (27'45" le 15/09) de plus d'une minute, j'ai fait 5,5 km (recalcule distance avec googlemap) en 26'32" => 4'49"/km à 175 puls/min en moyenne (j'ai eu deux feux rouges), j'ai vraiment souffert lors ces 5.5 km. Ce chemin est un bon entrainement pour s'habituer à monter des pentes. Arrivé à la maison pour déposer mes clefs, j'étais fatigué et en sueur, mes jambes commencent à être douloureux, le temps de boire un coup et quelques foulées après, j'étais sur la piste.
Ma séance de VMA s'est démarré par un échauffement intensif, la suite également. J'ai effectué deux séries de 12x30/30 :
1ère série : moy. 178 puls/min; max 183 puls
2ème série : moy. 178 puls/min; max 181 puls. J'ai eu vraiment de mal à finir ma deuxième série, mes mollets réclamaient du repos, j'ai accumulé trop d'acide lactique lors mon pseudo-échauffement.
Je n'arrive toujours pas à aller au delà de 181 puls pour entrer dans ma zone rouge de Karvonen. Mes jambes, ma respiration n'arrivent pas à suivre mon coeur.
J'ai du raccourci mon petit jogging de fin de séance tellement mes mollets me faisent mal, cela est également du à ma technique du forefoot running (j'en fait un peu à chaque séance). Au passage j'ai rencontré en partant un gardien de stade très sympathique qui nous avait donné quelques conseils lors de mes premiers entrainements avec Boule.
J'ai beaucoup souffert aujourd'hui, il y a des jours où l'entrainement n'est pas agréable mais "No pain, no gain !"

Keep runnin' don't look back
Keep movin' paint it black
Keep goin' don't ever stop
There's time to rest the day you'll drop
(Scorpions, No pain no gain)

4 commentaires:

Cyril a dit…

Vraiment bravo pour ce blog. Il est très bien fait et c'est un plaisir pour mon lecteur RSS. J'aime aussi la course à pieds, je prépare le marathon de Toulouse qui a lieu dimanche 26 octobre.
Peut être que le suivant sera celui de Paris...
Serait_il possible d'avoir votre mail ?
Au plaisir de vous commenter

Karatekoud a dit…

Bonjour,
Merci pour vos impressions sur mon blog.
Vous êtes prêt pour le 26? (D'après votre blog c'est oui :-)
J'ai découvert des choses intéressantes sur votre blog, comme les liens vers autres blogs, vos entrainements, la spiruline (ça l'air vraiment intéressant).
Je serais ravi de pouvoir partager quelques foulées au marathon de Paris.
Bonne course !

Fran a dit…

Mais la plupart des jours c'est posible d'avoir cette sensation des jambes, aussi sur course, il faut bien échauffer, et biensûr souffrir.
Le sémi de Boulogne, c'est la prochaîne?

Karatekoud a dit…

Je crois que c'est la technique de "forefoot running" qui m'a épuisé. Lors des phases rapides du fractionné je courrais sur la pointe des pieds. Pour instant j'ai mal aux tendons du genou et les mollets.
Oui le semi marathon de Boulogne le 16 novembre !