mardi 14 octobre 2008

On n'est pas fatigué ! (Mois -6)

Mes connaissances sur la physiologie progressent. Connaitre les causes de la fatigue permet de repousser encore plus loin mes limites.
Il existe plusieurs sortes de fatigue (src: Dr Hervé Allain) :
- fatigue musculaire : après une activité physique
- fatigue nerveuse/intellectuelle : après une tâche mentale complexe ou répétitif => diminution des performances cognitives
- fatigue écologique : après des interactions sociales donc causée par l'environnement social, cette fatigue entraine les deux premiers
- fatigue organique : liée aux différentes pathologiques (grippe, mononucléose ...)
Ce qui nous intéresse ici est bien entendu la fatigue musculaire.

La fatigue est un alarme destiné à éviter le surmenage de notre organisme afin de prévenir l'apparition des blessures (déchirure musculaire, rupture tendonineuse, fracture, bursite, tendinite ...). Ces signes se traduisent par des douleurs musculaires, articulaires, des crampes, des contractures ou encore des courbatures et qui disparaissent après 24h ou 48h.
La connaissances des causes permet de prévenir et de trouver des remèdes personnalisées. Quels sont alors les causes de la fatigue lors d'une activité sportive ?

La fatigue musculaire est due :
- aux "déchets" de la dégradation des réserves énergétiques (lipides, glucides, protéines) comme par exemple les radicaux libres issues de l'oxydation. L'utilisation des protéines est très néfaste pour l'organisme (production de l'ammoniac, responsable de la fatigue). => bien s'alimenter en sucres lents.
- à l'acide lactique lors du dépassement du seuil ou efforts intenses et explosives => rester en sous du seuil anaérobique
- à la perte hydrique (baisse du volume sanguin donc augmentation du rythme cardiaque pour apporter le même volume sanguin aux muscles) => boire avant, pendant et après
- à la perte des sels minéraux participant au fonctionnement musculaire (magnésium, calcium, potassium, sodium) => manger des fuits et des fruits secs
- aux lésions microscopiques des fibres musculaires (courbatures) => repos et alimentation protéinée
Le repos permet de réparer les micro lésions musculaires et de recharger ses réserves de glycogène. Et n'oubliez pas l'effet de la surcompensation.

Quelques produits alimentaires courants (et autorisés) pour combattre la fatigue :
- thé : antioxydant
- eau gazeuse : bicarbonates, réduction de l'acidité musculaire
- banane, pruneau : potassium, sucres lents
- fruits secs : sel minéraux, sucres lents
- orange, pamplemousse .. : vitamines C antioxydant

3 commentaires:

Fran a dit…

Tu as fait une très bonne leçon physiologique. Et après, en course, quand on commence a se sentir fatigué... on pense à quoi se doit...
Je me réjouis que tu sois pas fatigué... il faut continuer.

Karatekoud a dit…

En course lorsqu'on est fatigué physiquement on essaie d'aller puiser dans notre capacité mental? :)

dormeur a dit…

Merci pour tous ses tuyaux ça va mettre très utile